12 conseils pour une location d’appartement à Berlin !

0
34

l n’existe pas de méthode miracle pour trouver une location ou une colocation à Berlin, ni pour trouver rapidement, mais quelques astuces faciles à appliquer afin de multiplier ses chances. Voici douze conseils qui je l’espère vous seront de la plus grande aide :

Location d’appartement à Berlin : Tout ce qu’il faut savoir !

Conseil n°1 : Faire appel à un « Tippgeber ».

 Lorsque l’on recherche un logement, il convient d’en parler le plus possible autour de soi à ses amis, collègues et camarades de fac notamment. Qui sait peut-être connaissent-ils quelqu’un qui connaît quelqu’un… ?  Mais à moins d’être vraiment motivés à vous aider, il risque de ne pas se passer grand chose.  C’est là qu’intervient le « Tippgeber » (littéralement « donneur de tuyaux »). Cette personne peut en échange d’une petite récompense vous aider à trouver un logement en vous communiquant les informations sur des appartements ou chambres en colocation qui se libèrent. Cette méthode ne vous permet sans doute pas de signer à coup sûr un contrat de location, mais d’avoir une ou plusieurs personnes qui travaillent de manière active ou passive pour vous. Il faudra bien entendu convenir de la récompense au préalable : quelques centaines d’euros suffiront (il faut que la récompense soit un minimum attractive, n’oubliez pas que le but est d’avoir une personne motivée à vous renseigner et que cela pourrait vous épargner de longs mois de recherche). En règle générale, la récompense est redevable que si le tuyau a été fructueux et qu’il vous a bel et bien aidé à trouver un appartement.

Conseil n°2 : les portails internet.

Il existe plusieurs portails internet d’annonces de logement dont de très connus, mais aussi d’autres plus confidentiels avec une offre plus réduite mais qu’il peut être aussi judicieux de consulter dans la mesure où la concurrence sera moindre.

www.immobilienscout24.de (leader du marché proposant le plus grand nombre d’offres, mais étant le portail d’annonces d’appartements le plus visité, une seule annonce pourra être visitée par énormément d’autres personnes, ce qui réduira vos chances).

www.immowelt.de

www.immonet.morgenpost.de

www.tagesspiegel.immowelt.de

www.wohnungsbaugenossenschaften.de

www.studentenwerk-berlin.de

www.wohnungssuche-berlin.net

www.wg-gesucht.de

www.wgcompany.de (colocations uniquement)

www.immobilien.de

Conseil n°3 : L’office du logement de quartier (« Wohnungsamt »).

Pour les personnes avec des revenus modestes, il est possible de faire une demande d’allocation logement auprès de l’office du logement qui vous indiquera si vous avez le droit d’obtenir un « Wohnberechtigungsschein » (WBS), soit le droit à un logement social. Le WBS est bien entendu réservé aux personnes à faibles revenus sous certaines conditions. Les gens ne résidant pas encore à Berlin peuvent aussi en faire la demande. Le mieux étant de vous adresser directement à la « Wohnungsamt » de n’importe quel quartier.

Conseil n°4 : Connaître les différentes formes de logement et d’habitation.

Avant de commencer les recherches, il convient de savoir quelles formes de location et type d’habitations existent et les aides possibles. Par ailleurs, connaitre ses  droits et devoirs en tant que locataire vous sera aussi nécessaire.

Informations à considérer :

– Wohnberechtigungsschein » (WBS) (droit à un logement social)

– Montant du loyer et augmentation possible

– Protection du locataire contre l’éviction du logement

Les différentes formes d’habitation et de logement :

– Logements privés neufs ou anciens

– Logements sociaux

– Logements subventionnés sous contrat

– Logements coopératifs

– Logements indépendants

– Sous-location

– Colocation

– Logement à utilisation mixte (en partie commerciale)

– Logement de fonction

– Foyers et résidences

Conseil n°5 : Les associations spécialisées.

Les associations d’aide au logement peuvent être parfois d’une grande aide, mais il convient de faire preuve de vigilance. En effet, beaucoup d’associations, soi-disant d’utilité publique, proposent de vous trouver un logement contre cotisations pouvant aller jusqu’à 150 EUR. Elles promettent l’accès à des logements, même si les chances de trouver un logement par ce biais sont très minces. Il est plus judicieux et sensé d’investir le montant de la cotisation demandée dans une autre méthode de recherche plus efficace. En outre, une association sérieuse ne demande une telle somme qu’en cas de succès et non avant d’avoir pu vous proposer un logement.

Conseil n°6 : les portails internet de sous-location (« Mitwohnzentrale »).

Les « Mitwohnzentralen » proposent des appartements en sous-location (généralement pour des courtes périodes) pendant l’absence du locataire principal. De plus en plus de Berlinois utilisent cette méthode pour sous-louer leur appartement pendant des vacances ou un séjour à l’étranger prolongé. Si vous recherchez un logement pour une longue durée, les « Mitwohnzentralen » ne sont sans doute pas pour vous, mais utiles si vous êtes dans l’attente d’un autre logement.

Conseil n°7 : Chambres/appartements meublés.

Une solution souvent un peu plus onéreuse, mais qui inclut certains agréments comme internet par exemple ou le fait que l’appartement soit prêt à l’emploi. Tout comme pour la « Mitwohnzentrale », seule votre valise vous sera nécessaire. En revanche, souvent gérés par une agence, il faudra bien entendu vous acquitter de frais de dossier.

Conseil n° 8 : La commission de l’agent immobilier.

La commission de l’agent immobilier concernant les locations est réglementée et ne peut dépasser le montant de deux loyers mensuels + TVA (soit 2,38 X loyer mensuel).

Veuillez noter que demander une commission pour un logement social est interdit et que seule la preuve de l’entremise par l’agent immobilier suffit à rendre la commission exigible. En d’autres termes, si l’agent immobilier peut prouver qu’il vous a fait connaître une offre en premier, il peut exiger une commission de votre part dans le cas où vous signez le contrat de location de l’appartement qu’il vous aura présenté.

Conseil n° 9 : Echange d’appartement.

Vous habitez encore à l’étranger ou dans une autre ville et prévoyez de venir à Berlin dans les prochaines semaines voire prochain mois. Vous disposez d’un appartement ou d’une chambre en colocation. Plutôt que d’abandonner votre appartement, pourquoi ne pas essayer l’échange ? Il y a sans doute des personnes qui comme vous prévoient de partir à l’étranger pendant la même période que vous, souvent avec une idée de destination mais parfois de manière plus spontanée.

Aussi pour des raisons familiales ou professionnelles, il peut arriver que votre appartement soit désormais trop petit pour vous et votre famille ou trop grand et trop cher après une séparation d’avec votre partenaire ou un changement de situation professionnelle par exemple. Plutôt que de vous mettre à chercher un appartement de manière classique, pourquoi ne pas plutôt rechercher une personne faisant face au problème inverse du votre ? Votre appartement est trop grand pour vous seul, recherchez donc une personne dont l’appartement est trop petit par le biais des petites annonces, des réseaux sociaux ou de votre entourage notamment. Veuillez noter que l’accord préalable de votre propriétaire sera néanmoins nécessaire.

Conseil n°10 : Avoir les documents nécessaires déjà à disposition.

Cela peut paraître évident mais sur un marché du logement de plus en plus difficile face à l’accroissement constant des demandes, il convient d’être bien préparé. Vos trois dernières fiches de paie ou l’attestation d’un garant portant caution pour vous, une attestation Schufa récente et une « Mietschuldenfreiheitsbescheinigung » (encore un mot effroyable de la langue allemande qui signifie ni plus moins que « attestation de non dette auprès de votre ancien propriétaire ») sont le minimum à fournir. Si vous ne possédez pas l’un de ces documents assurez vous de pourvoir apporter d’autres garanties faisant preuve de votre solvabilité.

Conseil n°11 : Prévoir le montant de la caution.

Encore une évidence pour certains, mais détail qu’il faut bien entendu considérer dans votre budget de départ. En règle générale, la caution se monte à trois loyers nets. Il est donc tout à fait courant de payer quatre loyers d’un coup lors de la signature de votre contrat de location, sans compter les charges et la commission de l’agence immobilière. Ceci est la règle pour les appartements gérés par une agence de gestion locative classique (« Hausverwaltung »). Si vous répondez à une annonce d’un particulier, le montant de la caution peut être moindre, mais vous n’y échapperez sans doute pas.

Conseil n°12 : N’oubliez pas !

– Ne signer de contrat que si vous le comprenez ! Faites-vous accompagner d’une personne parlant allemand si nécessaire.

– Ne débourser pas votre argent pour des raisons infondées ! Il n’existe aucune méthode miracle pour trouver une location à Berlin, soyez donc vigilant et prenez garde aux charlatans !

–  Ne payez rien sans facture ! En cas de litige vous aurez toujours un recours.

– Dans le doute, faites-vous conseiller par la Mieterverein (association pour la défense des locataires) avant de signer ou de payer quoique ce soit !

 QU’EN PENSEZ-VOUS ?

Avez-vous d’autres conseils et astuces pour trouver une location ? Je vous invite à les partager en laissant un commentaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here