Quel est le prix de l’immobilier à Berlin ?

0
284

Les prix des appartements à Berlin sont encore très accessibles, même s’ils ne cessent d’augmenter depuis ces 10 dernières années. Le fait que l’immobilier berlinois soit parti de très bas laisse une marge encore importante pour les nouveaux acquéreurs de biens immobiliers avant que Berlin n’ait atteint son niveau de prix maximum, face à une demande toujours plus forte que l’offre.

Le prix moyen de l’immobilier à Berlin

Les prix des offres des appartements en copropriété ont augmenté distinctement en 2013. Le prix moyen exigé tous quartiers confondus au cours des premiers neuf mois de l’année se situait à 2474€/m², soit près de 9,6% au-dessus du prix moyen de 2012.  Néanmoins, on a pu constater une augmentation quelque peu ralentie des prix de vente en 2013 en comparaison à 2011 -2012,  où l’augmentation était de + 19,9%.

Mais la hausse des prix ralentit différemment en fonction des arrondissements. Si vous souhaitez par exemple effectuer un achat d’un appartement à Berlin-Mitte, veuillez noter que les prix des offres ont augmenté en 2013 de seulement 2,9 % en moyenne, même si les appartements de cet arrondissement restent de loin les plus chers de l’ensemble du marché immobilier berlinois, avec un prix médian de 3462€/m².

Si vous souhaitez acquérir un appartement en copropriété à Kreuzberg-Friedrichshain, ainsi qu’à Charlottenbourg-Wilmersdorf et Tempelhof-Schöneberg, il faut savoir qu’avec leur grande proportion d’appartements en centre-ville, la hausse des prix dans ces quartiers y était beaucoup moindre que celle de  l’année précédente. Cependant le code postal 10789 (district appartenant à Charlottenbourg-Wilmersdorf et limitrophe de Tempelhof-Schöneberg), représente l’offre d’appartements en copropriété la plus chère de Berlin avec un prix moyen de 4550 €/m², mais surtout en raison de la grande proportion de surfaces commerciales de détail ainsi que de bureaux  et à cause d’une offre très faible d’appartements en copropriété. Ce niveau de prix reste cependant une exception. En effet, la limitation naturelle des prix les plus hauts dans le centre, démontre la rationalité du marché berlinois et l’absence d’une bulle immobilière.

Ci-dessous un tableau des prix médians par arrondissement pour lequel il faut néanmoins considérer les disparités entre « district ». Par exemple L’arrondissement de Mitte inclut aussi bien les districts de Wedding et Gesundbrunnen (quartiers très populaires et encore peu chers en périphérie du centre berlinois) que Tiergarten et Mitte-Mitte au centre où les prix y sont bien plus élevés, notamment dans la zone autour de la Friedrichstraße.

Lire aussi : Acheter un bien immobilier en Allemagne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here