Peut-on déduire les intérêts d’emprunt pour du locatif ?

0
26

Comme des millions de Français propriétaires, vous avez sans doute contracté un prêt immobilier pour acheter votre bien. Les impôts prévoient des conditions fiscales différentes en fonction de l’exploitation de votre bien. 

L’investissement locatif permet d’accéder à des dispositions favorables : L’Etat encourage ainsi les propriétaires à louer leur bien, ce qui permet ensuite aux particuliers de trouver des logements accessibles pour y habiter.

Peut-on déduire les intérêts d’emprunt pour du locatif ?

Une question que l’on en droit de se poser : Peut-on déduire les d’intérêts d’un emprunt servant à investissement locatif ? La réponse est oui !

Et c’est d’ailleurs possible même si vous ne percevez pas vos premiers loyers. Un investissement locatif peut mettre un certain temps avant de percevoir les premières rentes : Des travaux de rénovation, une absence de locataire, etc.

Les intérêts de l’emprunt représentent une charge et à ce titre, cette charge peut-être déduite lors de votre déclaration d’impôt.

Une chose importante, l’administration fiscale peut chercher à vérifier si le bien a été acheté dans le but de faire de la location.

Si vous pouvez justifier votre investissement locatif, alors aucun problème vous pourrez déduire les intérêts de votre emprunt au même titre que les travaux de rénovation par exemple.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter ces ressources supplémentaires :

Impots.gouv.fr :

« Si vous êtes soumis au régime réel d’imposition, vous pouvez déduire de vos revenus fonciers les intérêts d’emprunts contractés pour l’achat des logements donnés en location. Vous pouvez également déduire les frais d’emprunt.

Vous ne pouvez déduire que les sommes payées au cours de l’année d’imposition et vous devez justifier de leur montant.

Vos intérêts d’emprunt

Vous ne pouvez déduire ces intérêts que s’ils se rapportent à un emprunt contracté pour la conservation, l’acquisition, la (re)construction, l’agrandissement, la réparation ou l’amélioration des immeubles donnés en location.

Corrige Ton Impôt :

« Le fisc s’attardera à vérifier que le bien immobilier a été acquis dans un but locatif uniquement. Si c’est le cas et que le délai entre les charges déduites et la date de location sont justifiées, le contribuable peut déduire les charges payées pour réduire la fiscalité. Un oubli entraînerait un surplus d’impôt et de prélèvements sociaux conséquent. Nous nous focalisons ici sur les intérêts du prêt qui représente LE poste souvent remboursé avant que le bien soit loué. La stratégie s’étend bien sur à toutes les charges relatives au bien immobilier loué dans la mesure où elles sont déductibles : travaux, assurance…. Il va de soit que les biens loués sous les dispositifs fiscaux comme le Pinel sont concernés de la même manière. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here